Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

communiqué TEAM MINERVA OIL

communiqué TEAM MINERVA OIL
communiqué TEAM MINERVA OIL

Les 22 et 23 septembre derniers avait lieu l’antépénultième manche du Championnat de France des Rallyes 2ème Division au Rallye Vosgien, basé à Gérardmer.

Confortable leader du championnat, Jean-Charles Beaubelique se présentait au départ de l’épreuve Vosgienne à bord de la dernière arrivée dans le Team Minerva Oil by GBI.com : la Ford Fiesta R5 Evo 2 victorieuse la semaine précédente du Rallye Ain-Jura aux mains de Jérémi Ancian.

Pour Jean-Charles l’objectif était simple, ramener la voiture à l’arrivée afin de décrocher pour la première fois un titre national !


Si sur le papier la tâche semblait aisée, elle n’était pas aussi simple dans les faits puisque c’est sur une voiture qu’il allait devoir découvrir que Jean-Charles Beaubelique participait au Rallye Vosgien.

Avec zéro kilomètre à son volant avant le départ, les premières sensations à bord allaient être celles de la première spéciale. Ajouté à cela une épreuve réputée pour sa complexité et on obtenait un savant mélange de pièges qu’il allait falloir déjouer !

Heureusement, une fois n’est pas coutume, la météo se montrait plutôt clémente dans la région de Gérardmer et permettait aux concurrents d’aborder dans des conditions plus favorables des spéciales mythiques empruntées il y a quelques années par les pilotes du WRC.

Dès le départ, Jean-Charles ne prenait aucun risque et s’appliquait à amadouer une auto bien différente de la DS3 WRC utilisée habituellement.

La première journée se transformait en séance d’essais grandeur nature et l’équipe apportait à chaque assistance son coup de patte pour rendre la Fiesta plus adaptée au pilotage du Limougeaud.

Kilomètre après kilomètre, Jean-Charles comprenait le fonctionnement de la voiture mais ce n’est que le lendemain qu’il se sentait vraiment à son aise, lors du deuxième tour notamment puisque les spéciales étaient à découvrir de nouveau.

Ralliant l’arrivée à la 7ème place au scratch, il remportait une nouvelle fois la manche du championnat et se voyait sacré Champion de France des Rallyes 2ème Division au terme d’une épreuve difficile où il sera toujours resté concentré sur son objectif.

Vainqueur de son premier titre national, Jean-Charles récompense ainsi le travail de toute une équipe au terme d’une formidable saison où tout le monde se sera montré à la hauteur : 

 

"Nous sommes bien évidemment très heureux du résultat qui se concrétise mais tout n’a pas été si simple pour en arriver là.

Déjà, les conditions dans lesquelles nous avons pris le départ étaient loin d’être optimums puisque nous n’avions fait aucun kilomètre d’essai avec la voiture que l’on n'a pu découvrir que la veille à 17h30. Lorsqu’elle est arrivée, on a seulement eu le temps de régler les sièges et les harnais. C’est une voiture bien différente de la DS3 même si sur le papier elle s’en approche en terme de performance.

La boite est une 5 vitesses séquentielle au lieu de 6 à palette sur la DS3, l’exploitation du moteur, le touché de pédale sur les freins, le frein à main, tout cela est vraiment différent et ce n’était pas l’idéal de s’élancer en spéciale sans avoir pu essayer tout cela.


En plus, le Rallye Vosgien est une épreuve que l’on dit difficile et ce n’est pas qu’une réputation, c’est surement la plus compliquée du Championnat de France 1ère Division de l’époque, avec des spéciales de l’Alsace-Vosges, du Lorraine et même du Rallye de France lorsqu’il était en mondial.

Ce sont vraiment de très belles spéciales mais très compliquées et qui lorsque l’on découvre à la fois la voiture et le terrain ne sont pas évidentes à cerner. Pour finir, notre seule contrainte était de terminer absolument pour le championnat après notre petite bêtise à Saint-Yrieix et ça n’aide pas à trouver un rythme qui permette de ne pas prendre de risque tout en restant bien concentré.

Tout cela a fait que le samedi, on est parti tranquillement, progressivement et petit à petit on est remonté jusqu’à trouver la place qui était la nôtre. Je pense qu’on a fait ce qu’on avait à faire, c’est-à-dire terminer.

On a vraiment pris du plaisir le dimanche quand on commençait à connaître à la fois les spéciales et la Fiesta mais la veille, nous n’étions pas encore au point avec la voiture. On a fait quelques réglages et après, ça s’est super bien passé et donc super bien terminé. On ramène l’auto sans une égratignure, on s’est fait plaisir avec Gaëtan sur ces belles spéciales et ce résultat nous permet de concrétiser le travail de toute une saison.


Bien sûr, on est conscient que cela reste un Championnat 2ème Division avec malheureusement peu d’engagés mais il a fallu faire preuve de régularité, de fiabilité, être présent sur des épreuves un peu partout en France que l’on ne connaissait pas forcément et où les concurrents locaux nous attendaient de pied ferme, le plus souvent avec du matériel performant.

De notre côté, nous avons toujours pu compter sur une équipe au top, les voitures ont toujours très bien fonctionné, aucun abandon mécanique n’est à signaler cette saison que ce soit la DS3 ou les Fiesta en locations.

Cette année encore, on a bénéficier du soutien technique de Michelin qui nous a bien épaulé dans nos choix de pneus qui se montrent toujours aussi performants.

Ce championnat, c’est avant tout un championnat d’équipe où chacun apporte sa pierre à l’édifice et nous sommes très heureux de ramener ce titre qui récompense l’investissement de chacun, l’équipe, mes copilotes, l’ensemble de nos partenaires dont Minerva Oil bien sûr qui nous soutient depuis de très nombreuses années.

L’objectif est donc atteint mais cela ne nous empêchera pas de participer au Rallye d’Automne La Rochelle où nous retrouverons la DS3 WRC."

 
communiqué TEAM MINERVA OIL
communiqué TEAM MINERVA OIL

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :