Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kris PRINCEN: "Cette victoire figurait parmi mes grands objectifs"

 

Kris PRINCEN: "Cette victoire figurait parmi mes grands objectifs"
Kris PRINCEN: "Cette victoire figurait parmi mes grands objectifs"
Kris PRINCEN: "Cette victoire figurait parmi mes grands objectifs"
Kris PRINCEN: "Cette victoire figurait parmi mes grands objectifs"
Kris PRINCEN: "Cette victoire figurait parmi mes grands objectifs"

A l’occasion de l’East Belgian Rally, avant-dernière épreuve du Championnat de Belgique des Rallyes, les trois candidats au titre ont animé les débats.

En raison d’une forte pluie tombée au cours de la boucle initiale, l’édition 2017 de cette épreuve a été l’une des plus difficiles de ces dernières années.

Après un départ relativement prudent, Kris Princen passait résolument à l’attaque dans l’après-midi.

Le limbourgeois remportait sa troisième victoire de la saison avec 11 secondes d’avance sur Vincent Verschueren, qui reste leader du BRC avec 12 points d’avance. Le titre se jouera donc au Condroz début novembre.

Dans les Cantons de l’Est, Kevin Abbring était pourtant parti le plus vite.

Avec la Peugeot 208 T16 officielle, le Néerlandais signait les deux premiers meilleurs temps. Mais lorsque Princen trouvait la confiance, Abbring devait céder.

Le pilote Peugeot continuait à attaquer fort, mais dans Bütgenbach, il partait à la faute :

« Après un Droite rapide, j’ai accéléré un peu fort et, dans la boue, le train arrière a brutalement décroché. Nous sommes restés coincés 2 minutes.

Par la suite, je n’ai pas retrouvé la confiance. J’aurais préféré attaquer, mais cela n’avait plus aucun sens.

Le titre, nous pouvons l’oublier maintenant... »

Abbring allait finalement rallier l’arrivée au 9e rang. Il est désormais mathématiquement éliminé de la course au titre.

Aux avant-postes, Hans Weijs restait dans le sillage immédiat de Kris Princen. Mais en plus d’être rapide en spéciale, le Néerlandais se montrait aussi un peu trop enthousiaste sur une liaison, se retrouvant privé de son permis de conduire.

Vincent Verschueren en profitait pour récupérer la 2e place. Un résultat idéal en vue de préserver ses chances de titre.

Mais cette fois, la victoire revenait à celui qui est désormais le seul concurrent de Verschueren pour le titre, Kris Princen.

« Cette course figurait en haut de la liste de celles que je veux gagner, » expliquait Kris. « Les spéciales sont magnifiques.

Et aujourd’hui, elles étaient encore plus glissantes que d’ordinaire. La course n’avait pas très bien démarré puisque j’ai effectué un tout-droit dans la première spéciale et le moteur a calé.

Mais dans l’après-midi, lorsque la route était couverte de boue, j’ai pu faire la différence. Et après l’erreur de Kevin Abbring, j’ai pu contrôler la course. Le titre se jouera au Condroz. »

Vincent Verschueren, deuxième, reste leader du BRC avant la dernière manche à Huy.

« Je savais que je ne devais pas nécessairement gagner et je ne me suis mis aucune pression. J’ai roulé à mon propre rythme. Les spéciales étaient très glissantes, mais nous n’avons commis aucune erreur.

Dans la dernière spéciale, je suis revenu à 11 secondes de Kris Princen alors que je pensais avoir perdu énormément de temps.

C’est un résultat parfait pour le championnat, » souriait Vincent Verschueren, qui a déjà pu célébrer le titre de sa copilote, Veronique Hostens, déjà assurée de remporter le Championnat de Belgique Copilotes.

Cédric Cherain terminait quant à lui dans le sillage de Verschueren à la 3e place avec sa DS 3 R5 :

« C’est un bon résultat en vue du Condroz. Les Skoda étaient simplement intouchables au niveau du moteur. »

Ghislain de Mevius se montrait extrêmement satisfait de sa 4e place après une longue absence, Michaël Albert clôturant le Top 5 avec sa Skoda Fabia WRC devant Adrian Fernémont (Ford Fiesta R5).

Des pilotes venus aussi préparer la grande finale du championnat, au Condroz, où l’on retrouvera Cédric De Cecco, auteur d’une belle prestation avec sa Peugeot 208 T16, et Achiel Boxoen, qui ralliait une fois encore l’arrivée sans connaître de soucis. 

Kevin Demaerschalk devait par contre abandonner suite à des soucis électroniques. Il rejoignait sur la liste des abandons Guillaume Dilley, forfait en raison de problèmes de moteur. 

Dans la BMW M Cup, la victoire est revenue à Kurt Braeckevelt devant Tom Ceuppens et Wim Muilwijk, dont la troisième place était suffisante pour s’offrir le titre de vice-champion. 

En Junior BRC, Sébastien Bédoret s’est montré intraitable, s’imposant devant Romain Delhez. 

Du côté du Historic BRC, le leader du championnat, Stefaan Prinzie, a renoncé à 2 kilomètres du but suite à un bris de moteur. Le pilote Opel va devoir se cracher dans les mains au Condroz pour remporter la couronne.

Au championnat, il s’est fait passer par Robin Maes, qui a remporté pour la deuxième fois de rang le classement à St-Vith en battant le local Rainer Hermann.

Quant à Stefaan Stouf, il devait renoncer suite à des soucis d’embrayage après avoir signé quelques temps canons.

La manche du RACB Criterium a été largement remportée par Bruno Blaise devant Dany Born.

Kris PRINCEN: "Cette victoire figurait parmi mes grands objectifs"
Kris PRINCEN: "Cette victoire figurait parmi mes grands objectifs"
Kris PRINCEN: "Cette victoire figurait parmi mes grands objectifs"
Kris PRINCEN: "Cette victoire figurait parmi mes grands objectifs"

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :