Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

actualités rallye: WRC-ERC-TER-CHAMPIONNATS de FRANCE-BELGIQUE-ESPAGNE-SUISSE-ITALIE-PORTUGAL-GRANDE-BRETAGNE...

RALLYE-PASSION FRANCE

M-SPORT FORD PORTÉE PAR L’ÉCLAT EN GRÈCE

 

M-SPORT FORD PORTÉE PAR L’ÉCLAT EN GRÈCE
M-SPORT FORD PORTÉE PAR L’ÉCLAT EN GRÈCE
M-SPORT FORD PORTÉE PAR L’ÉCLAT EN GRÈCE

Le M-Sport Ford World Rally Team garde de vifs souvenirs d’un week-end tourbillonnant où la légende du rallye Sébastien Loeb et le jeune talent Pierre-Louis Loubet se sont battus pour la tête de l’épreuve lors de la journée d’ouverture de l’Acropolis Rally Grèce, la dixième manche du Championnat du Monde des Rallyes FIA 2022.

 
 
 

Rejointe à nouveau par Loeb, neuf fois champion du monde, l’équipe s’est lancée dans l’un des défis les plus difficiles du WRC avec optimisme.

L’ouverture spectaculaire de jeudi soir à l’intérieur du stade olympique d’Athènes a lancé le rassemblement en beauté, avec 60 000 spectateurs alignés dans les tribunes pour une soirée d’action.

Les fans se sont déchaînés pour le test du stade côte à côte, et l’apparition de Loeb a appelé à une ovation debout après l’ouverture épique.

 
 
 

Les spectacles ne se sont poursuivis que vendredi matin lorsque Loeb a ouvert la journée avec un temps le plus rapide sur l’étape de Loutraki pour prendre la tête du rallye.

Loeb a remporté des victoires d’étape dans les deux étapes suivantes et une dernière poussée lors du dernier test de la journée l’a vu s’asseoir à la première place à la fin de l’action de vendredi avec quatre victoires d’étape à son actif.

 
 
 

Dans l’un des podiums les plus mémorables de la saison, et la meilleure performance de sa carrière jusqu’à présent, c’est Pierre-Louis Loubet qui a défié Loeb pour la tête du rallye.

Remportant sa première victoire d’étape en WRC et sa toute première avance en rallye d’un seul coup, le jeune Français s’est lancé en première place au classement général après la 5eme étape, avec maintenant 1,9 seconde d’avance sur son héros d’enfance, Loeb.

Pour faire bonne mesure, il enchaînerait avec un autre temps le plus rapide dans le test de vitesse suivant et doublerait l’écart à la seconde.

 
 
 

Les fantastiques Français ont fait table rase du Ford Puma Hybrid Rally1, remportant toutes les étapes de vendredi lors d’une journée qui rappelle la victoire de janvier à Monte-Carlo.

 
 
 

La journée de Craig Breen a été entravée par la poussière dans les premières étapes en raison de sa position sur la route et après avoir été contraint de s’arrêter et de changer une roue à cause d'une crevaison dans l’ES4, il s’est retrouvé derrière ses rivaux avec du travail à faire pour reprendre des positions au cours du week-end.

 
 
 

Samedi a apporté l’épreuve la plus longue et la plus épuisante du rallye; Assis à un brutal 33,2 km dans une chaleur grecque fulgurante, l’étape de Pyrgos allait être un défi pour tous les équipages.

 
 
 

Mais si Loeb aime quelque chose, c’est le défi.

Avec moins de deux secondes de retard sur le vainqueur de l’étape, Loeb a conservé la première place et a même étendu son avance à 19 secondes.

 
 
 

C’est après cela que le M-Sport Ford World Rally Team allait changer car Loeb et sa copilote, Isabelle Galmiche, ont rencontré un problème avec l’alternateur sur le tronçon de route suivant, s’arrêtant pour tenter des réparations.

L'équipage a fait un effort gargantuesque pour remettre la voiture en marche, trouver une solution, mais le temps était contre eux, ce qui signifiait une fin tragique et prématurée pour la voiture 19.

À peine la nouvelle des ennuis de Loeb avait-elle éclaté que la tragédie frappa également Loubet.

Une crevaison dans l’ES9 l’a fait perdre plus d’une minute, mais il n’a pas été découragé et s’est battu pour revenir à la cinquième position à la fin de la journée.

 
 
 

Mettant derrière lui les frustrations de vendredi, Breen était de retour sur le rythme samedi, établissant les cinq premiers temps dans l’après-midi pour se frayer un chemin de la 11eme à la 6eme place au classement général après le service du soir.
 

Greensmith a commencé sur le même pied que Breen, réalisant des temps de compétition et gagnant deux positions à l’heure du déjeuner.

 

Un problème de moteur dans l’ES11 a malheureusement écourté sa journée, mais un effort important de l’équipe a permis à la voiture de reprendre les commandes pour l’attaque de dimanche sur la power-stage.

 
 
 

Dès dimanche, la mission était claire; pour ramener les voitures à la fin et collecter des points power stage.

 

Coupée par le premier passage de la matinée, l’étape a apporté avec elle des conditions incroyablement difficiles, mais cela a porté ses fruits lorsque Breen et Greensmith ont franchi la ligne d’arrivée avec respectivement les troisième et quatrième temps les plus rapides.

 
 
 

Malgré leurs revers, Loubet et Breen avaient réussi à se frayer un chemin impressionnant pour revenir respectivement à la quatrième et à la cinquième place du classement général, et tous les équipages avaient rappelé au monde le rythme pur des voitures et ce dont l’équipe est vraiment capable.

 
 
 

Un week-end de hauts et de bas sur un rallye de l’Acropole plus difficile que jamais, l’équipe revient à Dovenby Hall en ressentant toujours le buzz de la domination de vendredi et la promesse de meilleurs résultats avec le Ford Puma Hybrid Rally1.

Rich Millener, directeur d’équipe, a déclaré :

 

« Que puis-je dire, tout d’abord, l’équipe n’a jamais abandonné en entrant dans ce rallye et vendredi a prouvé pourquoi.

Nous avons montré que nous sommes ici pour combattre les autres et que nous sommes plus que capables de nous battre pour réussir.

Loeb est tout simplement fantastique et Pierre était la star du rallye.

Craig et Gus ont été forts tout au long et Jourdan était toujours aussi engagé dans le défi du WRC.

 
 
 

« OK, nous n’avons pas obtenu les résultats que nous voulions, mais ce fut un week-end difficile pour tous les concurrents.

Félicitations à Hyundai pour un rallye dominant, ils le méritaient vraiment, mais nous serons de retour pour nous battre à nouveau en Nouvelle-Zélande et nous sommes déterminés à savoir que nous pouvons réussir. »

Pierre-Louis Loubet, quatrième au classement général, a déclaré :

 

« Quel week-end !

Je suis encore en train de traiter tout ce qui s’est passé vendredi, et je vais le revivre pendant un certain temps, je pense.

 
 
 

« Même si c’est dommage pour la crevaison de samedi, obtenir ma première victoire d’étape en WRC et même mener le rallye contre Seb est quelque chose que je n’oublierai jamais.

Je regardais Seb en action quand j’étais petit garçon, et concourir dans la même équipe que lui était un privilège.

Je tiens à dire un grand merci à toute l’équipe pour leur travail acharné et leur soutien ce week-end.

J’ai hâte de partir en Espagne le mois prochain. »

 
 
 

Craig Breen, cinquième au classement général, a déclaré :

 

« C’était un début difficile vendredi, mais j’ai repris un peu de confiance samedi et nous avons vu un assez bon rythme et terminé dans une bonne position, donc je suis heureux.

C’était bien d’avoir les points power stage aussi, c’est génial de finir sur un high !

 
 
 

« Ce rallye était évidemment assez nouveau pour moi, donc c’était génial d’aller là-bas et de voir à quoi ça ressemble.

J’attends déjà avec impatience l’année prochaine! »

 
 
 

Gus Greensmith, retraité samedi, a déclaré:

 

« C’était très dur ce week-end, les conditions sont vraiment brutales et c’est un grand défi.

J’étais content de voir de bons moments samedi matin, je me sentais dans un assez bon rythme et j’en profitais vraiment.

 
 
 

« C’est dommage que ça se soit terminé comme ça, avec nos problèmes samedi, mais un grand merci à l’équipe pour avoir fait des réparations afin que nous puissions sortir dimanche.

Cela en valait la peine pour avoir collecté ces points dans la phase de puissance.

Il est temps de commencer à penser à la Nouvelle-Zélande et au prochain défi. »

Sébastien Loeb, retraité samedi, a déclaré:

 

« Vendredi a été une journée vraiment forte, c’était génial d’être de retour dans la voiture et clairement nous avions le rythme pour arriver à la fin dans une bonne position.

 

Je n’ai pas fait ce rallye depuis longtemps, donc c’est agréable de revenir et de voir que je peux encore être rapide !

 

Les conditions étaient très difficiles par endroits, mais j’ai apprécié le défi.

 
 
 

C’est dommage qu’on n’ait pas pu aller plus loin, c’était génial d’être en compétition avec Pierre-Louis, il a fait un travail fantastique et devrait être fier.

 

J’espère être de retour dans la voiture pour un autre événement à un moment donné dans le futur. »

M-SPORT FORD PORTÉE PAR L’ÉCLAT EN GRÈCE
M-SPORT FORD PORTÉE PAR L’ÉCLAT EN GRÈCE
M-SPORT FORD PORTÉE PAR L’ÉCLAT EN GRÈCE
M-SPORT FORD PORTÉE PAR L’ÉCLAT EN GRÈCE
M-SPORT FORD PORTÉE PAR L’ÉCLAT EN GRÈCE

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :