Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

actualités rallye: WRC-ERC-TER-CHAMPIONNATS de FRANCE-BELGIQUE-ESPAGNE-SUISSE-ITALIE-PORTUGAL-GRANDE-BRETAGNE...

RALLYE-PASSION FRANCE

15eme Boucles Chevrotines: Kylian Lejeune surprend tout le monde aux Boucles Chevrotines

15eme Boucles Chevrotines: Kylian Lejeune surprend tout le monde aux Boucles Chevrotines
15eme Boucles Chevrotines: Kylian Lejeune surprend tout le monde aux Boucles Chevrotines

-Kylian Lejeune surprend tout le monde aux Boucles Chevrotines

-Pennartz, Gonon et Merlevede également vainqueurs sous les averses

La quinzième édition des Boucles aura certainement été une des plus difficiles.

Avec des conditions de route très changeantes, les meilleurs pilotes pouvaient clairement y faire la différence.

Fidèle de l’épreuve, le Hollandais Jos Pennartz y remportait enfin la victoire en D4.

Très internationale, la course attirait une nouvelle fois le Suisse Florian Gonon qui gagnait de belle manière en Prov’historic Classic tandis que le Néerlandophone Cedriek Merlevede se montrait le plus rapide en Prov’historic SR.

Enfin, la plus belle surprise était certainement l’excellent Kylian Lejeune que l’on attendait pas pour la victoire en D1-2-3.

Avec de multiples averses intenses parsemées d’éclaircies et de vent qui asséchaient parfois très rapidement le parcours, il fallait être intelligent sur le terrain des Boucles Chevrotines.

Dans la région de Sivry, la quatrième manche du championnat de la Fédération Wallonie-Bruxelles aura multiplié les faits de course.

Vainqueur de sa première course au général en 2022, Emeric Rary comptait bien y défendre la victoire, cette fois en Citroën C3 Rally2.

Malheureusement, dès la première spéciale, un souci de boîte le contraignait bien trop tôt à l’abandon.

Le premier déçu était certainement Anthony Kirsch qui, après sa première victoire au général chez lui au Desoil, remettait le couvert avec la Skoda Fabia Rally2.

Largement en tête d’une Division 4 réservée aux montures les plus performantes (quatre roues motrices et pneus de compétition autorisés), Anthony se faisait surprendre en début de dernière boucle.

La voie royale était donc tracée pour Jos Pennartz et Kris Botson au volant de leur Hyundai i20 Rally2.

Même si Kurt Boone signait les trois derniers meilleur temps avec sa Mitsubishi Lancer Evo10, c’est bien Johnny Vanzeebroeck qui gardait la deuxième place finale.

Assurément une excellente opération au championnat qu’il mène largement avec Nicky Vandepoel.

Au pied du podium, le Hollandais Richard Pex continuait à prendre de l’expérience avec sa C3 Rally2.

Top performance pour Steve Vermeiren et sa Clio qui rentrait dans le top 5 tout en gagnant sa classe.

Il devançait de nombreuses deux roues motrices dont celle de Jean-Michel Dumont qui s’imposait en 4-12.

Mention également au Néerlandophone Nico Demeire, aussi efficace que spectaculaire avec son Opel Ascona B, septième du général.

Neuvième et première dame au volant, Lyssia Baudet venait efficacement préparer la suite du Clio Trophy Belgium qui reprendra très vite en national à l’Aarova Rally.

92 voitures étaient au départ de l’épreuve dont 35 dans les Divisions 1-2-3 réservées aux deux roues motrices équipées obligatoirement de pneus de tourisme.

Si beaucoup attendaient Vincent Gallet et sa Peugeot 306, celui-ci déclarait forfait peu avant le départ.

Avec trois victoires en autant de courses sur le championnat 2023, on attendait aussi l’Opel Astra de Julien Delleuse, sans oublier celle d’Eddy Marique.

Mais dans ces conditions très délicates, plusieurs pilotes avec des montures moins puissantes parvenaient à faire la différence.

A commencer par le local Michael Nuée (Peugeot 208 R2) qui signait le premier meilleur temps dans Montbliart, six secondes devant… Kylian Lejeune et son Opel Corsa.

Et le jeune Liégeois enchaînait ensuite les scratchs dans les conditions délicates de la première boucle.

Si Marique prenait le meilleur départ en deux litres, c’était pour trop vite en rester là dès la deuxième spéciale, souci mécanique…

En 3- 10, Cédric Pétrisot (306) se permettait même le luxe de devancer Delleuse en première boucle.

Mais dès la deuxième et des conditions plus favorables, le leader provisoire du championnat justifiait sa pointe de vitesse en rentrant avec 41 secondes d’avance avant la dernière boucle.

Mais l’épreuve était loin d’être finie puisque Julien effectuait une toute petite erreur, malheureusement fatale.

En bagarre avec Lejeune, Pétrisot imitait Delleuse dans la spéciale suivante...

Plus rien ne pouvait donc arrêter Kylian, avec Mélissa Poncin à sa droite, de signer une superbe première victoire après seulement sept départs en course !

Quant à Nuée, c’est un souci de pression d’huile qui le forçait à se ranger alors qu’il pouvait encore taquiner Lejeune pour la victoire.

Des surprises, il y en avait également dans la suite du classement puisque Frédéric Ducarme signait son plus beau résultat au général, deuxième, avec une Peugeot 106 qui n’est pas la plus puissante de la catégorie.

Et de petites voitures, il en était encore question avec l’excellent Michaël Pirnay qui plaçait sa Citroën AX sur la dernière marche du podium final.

A la régulière, seul Arnaud Vincke (Peugeot 205) semblait en mesure de l’ennuyer mais après un tonneau, sans mal pour l’équipage, le Hennuyer devait en rester là.

Idem pour Anthony Bernard dont un cardan cassait bien trop vite sur la 106.

Dans le top 5, on retrouvait encore le vainqueur en Master, Xavier Lebailly et Alan Lemmens qui assurait une fameuse remontée pour s’imposer finalement en classe 10.

Les 106 étaient les plus rapides en 2-5, surtout celle de Nicolas Appart qui gagnait même si Julien Francotte était tout proche après la première, avant de partir lui aussi à la faute.

Dans ces conditions difficiles en propulsion, Denis Willem était déjà très heureux de voir l’arrivée dans le top 10 avec la victoire de classe.

Enfin, Antoine Delmoitiez (AX) remportait une nouvelle victoire malgré un passage par le Super Rallye.

En historique, le duel s’annonçait superbe entre la Ford Escort MK1 de Florian Gonon et la référence belge, Paul Lietaer, finalement au départ avec son Opel Manta 400.

Et c’est pour 35 secondes que le Suisse s’imposait au Néerlandophone qui reconnaissait de belle manière la pointe de vitesse de son adversaire.

Troisième à domicile derrière ces deux références, Christophe Dupon (Escort MK2) grimpait sur le podium final.

Auteur du premier meilleur temps, Christophe De Leeuw jouait avec Dupon avant de casser le pont de son Opel Ascona.

En S/R, où se retrouvent les véhicules historiques plus récents ou non conformes à la fiche d’homologation de l’époque, le Néerlandophone Cedriek Merlevede dominait avec sa redoutable BMW M3.

Deuxième, Marvin Jussiant (Corsa) signait son meilleur résultat et prouvait une nouvelle fois que la puissance ne faisait pas toujours la différence, au même titre qu’un autre local, Michel Bernard (Toyota Starlet), lui aussi sur le podium.

Entre eux, Freddy Tassigny aurait pu s’immiscer avec son Opel Manta mais un souci mécanique le forçait à l’abandon.

C’est donc l’autre Manta de Vincent Stas qui prenait le relais et remportait la classe, au pied du podium, devant la Corsa de Bastien Lecohier qui prouvait lui aussi que rouler intelligemment dans ces conditions payait en fin de journée.

Chez les Masters, pour les licenciés de plus de 50 ans, Pennartz s’imposait logiquement en D4 au même titre que Michel Horgnies en PH Classic, copilote de Gonon.

Si Lebailly remportait une nouvelle fois ce nouveau classement en D1-2-3, Fabian Hannot (copilote de Jussiant) l’imitait au niveau du PH S/R.

FICHE TECHNIQUE:

Quatrième manche du Championnat FWB des Rallyes

Météo : très changeante entre averses et éclaircies

Partants : 92 dont 9 Démo

Classés : 49

Forfaits : Gallet, Tournay

Principaux abandons : Rary (boîte), Kirsch, Delporte, Delleuse, Pétrisot, Vincke, Stevens (sortie), M. Nuée (pression d’huile), Walraven, Marique, Freeman, Tassigny (mécanique), De Leeuw (pont), A. Bernard (cardan), Orban (courroie d’alternateur)

Prochaine épreuve : Rallye de la Famenne (Rochefort), les 19 et 20 août

CLASSEMENT:

 Division 4 :

1. J. Pennartz-Kr. Botson (Hyundai i20 Rally2-1ers 4/14) en 1h20’03

2. J. Vanzeebroeck-N. Vandepoel (Mitsubishi Lancer Evo10-4/14) +19’’

3. K. Boone-K. Deroo (Mitsubishi Lancer Evo10 R4-4/14) +33’’

4. R. Pex-J. Findhammer (Citroën C3 Rally2-4/14) +2’54

5. St. Vermeiren-J-L. Hottelet (Renault Clio 2 RS-1ers 4/13) +5’30

6. J-M. Dumont-N. Docquier (Ford Fiesta R200-1ers 4/12) +8’47

7. N. et G. Demeire (Opel Ascona-4/13) +9’20

8. B. et S. Howlett (Peugeot 306-4/13) +9’39

9. L. Baudet-D. Henry (Renault Clio RC5-4/12) +10’35

10. Th. Boulanger-P. Maes (BMW Compact-4/13) +11’20 (14 classés)

Divisions 1-2-3 :

1. K. Lejeune-M. Poncin (Opel Corsa A-1ers 3/9) en 1h27’15

2. Fr. et M. Ducarme (Peugeot 106-3/9) +3’26

3. M. Pirnay-St. Hick (Citroën AX Sport-1ers 3/8) +4’00

4. X. Lebailly-Fr. Sirou (Peugeot 106-3/9) +4’24

5. A. Lemmens-B. Beckers (Renault Clio-1ers 3/10) +4’47

6. E. et S. Tamburini (Peugeot 306 S16-3/10) +6’23

7. R. Noel-G. Mine (Citroen C2-3/9) +6’48

8. N. Appart-E. Colinet (Peugeot 106-1ers 2/5) +7’15

9. D. Willem-D. Desmet (BMW 130i-1ers 3/11) +8’07

10. R. Hardy-L. Mahy (Peugeot 106-3/8) +8’28

19. A. Delmoitiez-N. Dufour (Citroën AX Sport-1ers 2/4) +1h04’53 (20 classés)

Prov’Historic Classic :

1. Fl. Gonon-M. Horgnies (Ford Escort MK1-1ers PH/18) en 1h22’43

2. P. Lietaer-R. Ghesquiere (Opel Manta 400-1ers PH/19) +35’’

3. Chr. Dupon-D. Latour (Ford Escort MK2-PH/18) +2’37

4. Chr. Leclercq-D. Bauret (BMW E21 323i-PH/19) +10’37

5. L. Savigny-N. Michaux (Ford Escort-PH/18) +12’55 (5 classés)

Prov’Historic S/R :

1. C. Merlevede-O. Thijs (BMW E30 M3 Mats-1ers SR/23) en 1h25’27

2. M. Jussiant-F. Hannot (Opel Corsa A-1ers SR/21) +8’54

3. M. Bernard-V. Hanoteaux (Toyota Starlet-SR/21) +9’11

4. V. Stas-Chr. Knott (Opel Manta-1ers SR/22) +10’46

5. B. Lecohier-P. Miot (Opel Corsa-SR/21) +11’05 (10 classés)

 

15eme Boucles Chevrotines: Kylian Lejeune surprend tout le monde aux Boucles Chevrotines
15eme Boucles Chevrotines: Kylian Lejeune surprend tout le monde aux Boucles Chevrotines
15eme Boucles Chevrotines: Kylian Lejeune surprend tout le monde aux Boucles Chevrotines

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :