Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

actualités rallye: WRC-ERC-TER-CHAMPIONNATS de FRANCE-BELGIQUE-ESPAGNE-SUISSE-ITALIE-PORTUGAL-GRANDE-BRETAGNE...

RALLYE-PASSION FRANCE

SKODA MOTORSPORT: Rallye d'Europe Centrale

 

SKODA MOTORSPORT: Rallye d'Europe Centrale
SKODA MOTORSPORT: Rallye d'Europe Centrale
SKODA MOTORSPORT: Rallye d'Europe Centrale

La première épreuve du Rallye d’Europe centrale a emmené les équipes, les équipages et les fans dans trois pays : la République tchèque, l’Allemagne et l’Autriche.

Le rallye était nouveau pour tous les équipages et la météo automnale imprévisible a également joué un rôle.

Cependant, l’enjeu était de taille !

Il ne s’agissait pas seulement d’une victoire prestigieuse à domicile, mais aussi d’un titre de champion du monde WRC2.

Le résultat, cependant, a dépassé nos attentes - les voitures de la Škoda Fabia RS Rally2 sont finalement montées sur le podium complet après un duel passionnant et Andreas Mikkelsen a célébré son deuxième titre de champion du monde.

Déjà lors de la préparation du Rallye d’Europe centrale, beaucoup se doutaient que la météo pourrait avoir un impact significatif sur le développement global de l’épreuve.

Et c’est ce qui s’est passé.

Alors que les deux étapes plus courtes du jeudi (dont la première s’est déroulée directement à Prague sur le site de Chuchle) se sont déroulées dans des conditions favorables, la situation était totalement différente vendredi.

Des spéciales complètement mouillées avec de la boue tracée par les voitures WRC rendaient la surface des spéciales extrêmement imprévisible.

Et de telles conditions ont fait des ravages, même parmi les meilleurs.

Les trois prétendants au titre mondial WRC2 ont connu des difficultés.

Yohan Rossel, le seul représentant de la lutte à ne pas avoir pris le départ avec une Škoda, a abandonné après une sortie de piste dans la troisième étape et une blessure à la main l’a empêché de poursuivre le rallye le lendemain.

Andreas Mikkelsen, de l’équipe Toksport WRT, a commis une petite erreur lors de la quatrième étape en sortant de la piste.

Grâce à l’aide des fans et à une réparation temporaire de la voiture, lui et son copilote Torstein Eriksen ont pu poursuivre la compétition.

Cependant, il avait plus de dix minutes de retard.

Gus Greensmith, qui avait également une chance de remporter le titre avant le Rallye d’Europe centrale, voulait profiter de l’hésitation de son coéquipier chez Toksport WRT.

Pour ce faire, il devait toutefois terminer au moins à la troisième place de cette épreuve.

Cependant, après une crevaison lors de la première spéciale de vendredi, Greensmith avait déjà perdu environ une minute et était huitième de la catégorie WRC2 après vendredi, tandis que Mikkelsen a terminé la journée à la 19eme place.

La journée de samedi était déjà plus calme pour les favoris susmentionnés.

Greensmith est passé de la huitième à la cinquième place et Mikkelsen de la dix-neuvième à la seizième.

Mais la progression plus lente au classement était une approche tactique dans le cas de Mikkelsen.

Il était clair qu’il ne pourrait plus monter sur le podium, alors il s’est concentré sur les points marqués dans la dernière Power Stage.

Et c’est ce qu’il a fait !

« Après vendredi, il était clair pour nous que les seuls points que nous pouvions marquer ici étaient dans la Power Stage et nous avons adapté notre stratégie en conséquence.

Nous avons vraiment tout donné.

C’était une étape parfaite, nous avons peut-être perdu quelques dixièmes de seconde ici et là, mais nous ne pouvions vraiment pas aller plus vite.

La voiture a été excellente tout le week-end et il était en fait assez facile de tout mettre en œuvre.

La Fabia est née sur ces spéciales et elle a très bien fonctionné ici », a déclaré Mikkelsen à propos de son pilotage.

Trois points de bonification ont permis à l’équipage norvégien de remporter le titre.

Gus Greensmith s’est classé septième de cette étape et quatrième au classement général de la catégorie WRC2.

Les deux pilotes de l’équipe Toksport WRT avec les voitures Škoda Fabia RS Rally2 comptent donc 111 points au classement général.

Cependant, le titre de champion a déjà été décidé malgré le nombre égal de points actuel.

Alors que Mikkelsen a également le Japon, qui l’attend dans 14 jours, sur sa liste de 7 événements nominés, Greensmith a déjà terminé ses 7 événements sélectionnés.

Même si Mikkelsen ne marque pas au Japon, cela ne changera rien.

En fin de compte, le nombre de victoires au cours d’une saison donnée est également important.

Alors que Greensmith a remporté deux épreuves, Mikkelsen a déjà remporté la première place à trois reprises.

Cependant, le Rallye d’Europe centrale n’a pas seulement apporté une bataille pour le titre, mais aussi une lutte acharnée pour le résultat de son classement.

Pendant longtemps, l’équipage Emil Lindholm/Reeta Hämäläinen a été en tête, et une fois de plus, ils ont été l’un des rares à ne pas prendre le départ avec une Škoda.

Cependant, ils ont dû abandonner dimanche matin en raison de problèmes techniques.

La bataille de samedi entre l’équipage tchèque Erik Cais/Daniel Trunkát et le duo français Nicolas Ciamin/Yannick Roche dans la Škoda Fabia RS Rally2 s’est avérée décisive pour la victoire en rallye.

Les Français ont pris une mince avance de 2,6 secondes samedi et ont finalement réussi à réduire l’écart avec le duo tchèque à plus de 30 secondes dimanche et à remporter le rallye.

La troisième place de la compétition est revenue au duo polonais Kajetan Kajetanowicz/Maciej Szczepaniak, également sur une Škoda Fabia RS Rally2.

Le podium était donc entièrement occupé par les voitures Škoda et 17 d’entre elles figuraient dans le top 20.

Les Tchèques sont également montés sur le podium complet dans les catégories WRC2 Challenger et WRC2 Masters Cup.

Grâce à son résultat au Rallye d’Europe centrale, Kajetanowicz a encore une chance de remporter le titre de la sous-catégorie WRC2 Challenger avant la dernière épreuve au Japon, tout comme le duo Nikolay Gryazin/Konstantin Aleksandrov.

Il en va de même pour le vétéran Armin Kremer et sa copilote Ella Kremer dans la sous-catégorie WRC2 Masters Cup.

Quoi qu’il en soit, le titre reviendra également à un pilote avec une Škoda.

SKODA MOTORSPORT: Rallye d'Europe Centrale
SKODA MOTORSPORT: Rallye d'Europe Centrale
SKODA MOTORSPORT: Rallye d'Europe Centrale
SKODA MOTORSPORT: Rallye d'Europe Centrale
SKODA MOTORSPORT: Rallye d'Europe Centrale

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :